Poursuivi au départ pour des faits graves, Marco peut pousser un ouf de soulagement après son procès qui a eu lieu ce lundi après-midi à la salle 259 du palais de justice de Charleroi. Et pour cause, puisque le quadragénaire était au départ poursuivi pour une tentative de meurtre sur Claude. Mais les faits devraient être requalifiés en une scène de coups et blessures pour deux raisons.

D’abord, parce que lorsque Marco a porté un coup d’Opinel au ventre de Claude le 23 septembre 2020 dans une cité thudinienne, il a agi en état de légitime. Dans le quartier, Claude est décrit par tous comme le king, celui qui fait régner sa loi et qui effraie son voisinage. Dont Marco, que Claude a pris en grippe puisqu’il l'accuse injustement, puisque la justice n’a rien trouvé, d’avoir commis des attouchements sur sa fille mineure. Juste avant le coup de couteau, Claude s’est défoulé sur Marco en le tabassant de coups de poing et de pied. « Je voulais être tranquille. Je l’ai touché en effectuant un mouvement circulaire », explique le prévenu.

La seconde raison s’explique par la légère gravité de la blessure occasionnée par Marco. « La plaie mesure 2-3 centimètres de largeur et elle était peu profonde. » Pour le substitut Bury, ces éléments confirment la requalification nécessaire des faits en coups et blessures. Pour le magistrat, Marco a bel et bien agi en état de légitime défense et devrait s’en sortir avec une peine légère.

Jugement le 13 septembre.