Depuis les dernières élections, certains mandataires communaux ont été appelés à exercer des fonctions au niveau de la Région wallonne ou de la Fédération Wallonie-Bruxelles. C’est le cas notamment de Julien Matagne (CDH). Le conseiller gerpinnois se partage aujourd’hui entre sa commune et la région. Si le travail au niveau local se fait d’une manière proche des citoyens, il doit en aller de même pour les autres niveaux de pouvoir.

Une visite, la semaine dernière, dans un centre d’accueil pour familles sans abri, révèle toute la complexité de faire remonter les demandes du "terrain" vers les instances décisionnaires. "On a souvent l’occasion d’être invité sur le terrain pour prendre connaissance ou conscience d’une problématique en particulier. Par exemple, en ce qui concerne la problématique de la précarité et de la pauvreté de manière générale, on sait que tout le monde n’a pas les mêmes chances. Il est donc important de rencontrer les acteurs de terrain et les personnes en difficulté" explique Julien Matagne.

Être confronté directement aux problèmes ne donne pas l’assurance de les résoudre, c’est pourquoi il est utile d’appréhender ces problèmes dans leur ensemble. "Quand on parle de précarité, on peut aussi englober plusieurs problèmes comme la prostitution et la toxicomanie."

Même si le député souligne l’importance de la proximité avec les citoyens, il met en avant une différence de gestion entre le niveau communal et la R.W. ou la FWB. "Quant à la commune, on peut résoudre les choses quand elles arrivent, à d’autres niveaux il faut faire preuve d’anticipation et éviter d’être surpris par les problèmes. Il n’est pas possible de réagir aussi facilement. J’espère qu’aujourd’hui nos différentes instances vont pouvoir faire une analyse globale et se dire dans quel domaine est-il le plus urgent de garantir un soutien à nos concitoyens ? La précarité et la pauvreté doivent être des priorités. Il y a des personnes qui subissent des situations qu’elles n’ont pas souhaitées. Il ne faut pas perdre du temps en les condamnant. Une situation peut changer subitement. Il est important donc de rester à l’écoute et solidaire."