C’est une décision radicale, mais à contrecœur qui vient d’être actée par la direction du Collège Saint-Augustin de Gerpinnes à la suite de la découverte d’un cas de Covid-19 sur un élève de 6e générale. Depuis ce mercredi 16 septembre, les étudiants de 6e sont provisoirement écartés. « J’ai dû prendre une décision qui ne me satisfait pas », confie Catherine Hollevoet, directrice de l’établissement scolaire.

Ce jeudi, le Collège Saint-Augustin de Gerpinnes a tenu à clarifier les choses et à mettre les points sur les i dans un communiqué. Il faut dire que la décision peut paraître radicale, comme l’indique la directrice. « La quarantaine d’un groupe classe doit être exceptionnelle. Le centre PSE décide d’une mise en quarantaine alors qu’à ce jour un seul élève a été testé positif. »

Mais l’établissement scolaire a voulu éviter le moindre risque de propagation dans ses couloirs, même si les mesures sont scrupuleusement respectées. « Garantir la sécurité des élèves et de tous les membres du personnel est une priorité afin d’assurer la continuité des apprentissages dans un climat de sécurité et de confiance. Comme demandé dans la circulaire 7686, les gestes barrière sont d’application : hygiène des mains, port du masque dans tous les contacts si la distance physique ne peut être respectée, etc. »

La direction du Collège espère réintégrer ses élèves (on parle d’environ 80 élèves écartés) le plus rapidement possible. « Des démarches sont en cours pour réintégrer au plus vite nos élèves de 6e Général et j’espère que ce cas précis, vécu au Collège Saint-Augustin de Gerpinnes permette d’éclaircir la situation dans l’intérêt de nos jeunes au sens large. »