La pandémie a demandé bon nombre d’adaptations aux communes. Certaines y ont vu l’opportunité de tester de nouvelles choses en matière de communication envers leurs citoyens. C’est notamment le cas à Montigny-le-Tilleul où la bourgmestre Marie-Hélène Knoops (MR) propose par visio conférence l’intervention d’un invité lors de la retransmission du conseil communal. "Même si nous le faisions déjà avant en présentiel, je trouve important de rester en contact même par visio conférence."

Si la bourgmestre reconnaît volontiers le manque de "Glam" d’un conseil communal, elle y voit là non seulement l’occasion de démystifier certains dossiers tout en permettant aux intéressés d’intervenir directement mais aussi de rendre plus vivant la réunion mensuelle des élus. Pour l’instant les résultats sont partagés entre "testons jusqu’au bout en communiquant plus" et "nous n’avons pas grand monde qui regarde mais c’est quand même plus que le nombre de personnes qui se déplacent."

Pour Marie-Hélène Knoops, il n’y a pas lieu de réaliser des investissements supplémentaires à ce stade sachant qu’en plus personne n’est suffisamment compétent pour gérer ce qui s’apparente à une Web TV.

En essayant de combiner l’actualité locale avec les questions d’intérêt général on a pu découvrir Tibi et l’ISPPC. Outre les intercommunales, les opérateurs locaux sont également mis à l’honneur. "Nous avons déjà présenté la futur ASBL Happy répit, lauréate d’un prix citoyen."

Pour ce prochain jeudi, c’est Charleroi Métropole qui sera l’invité d’honneur de la visio conférence. "Comme le Collège a décidé de donner, comme d’autres communes de Charleroi Métropole, les subsides qu’on reçoit de la Province pour les projets supra communaux dont Charleroi Métropole, je trouve intéressant de saisir l’opportunité pour les inviter par visio et entendre l’exposé des personnes les plus aptes à en parler."

Ce jeudi, des représentants de Charleroi Métropole dont Paul Furlan prendront la parole.