Dans le cadre du renforcement du confinement, le bourgmestre David Lavaux a décidé de renforcer les contrôles aux frontières avec la France.

Erquelinnes a six communes voisines françaises. Et malgré le confinement (qui interdit de se déplacer loin de chez soi sauf pour motifs valables), de nombreux Français tentent, en voiture, de venir s'approvisionner en carburant et en cigarettes en Belgique. Côté français, le maire de Jeumont, Benjamin Saint-Huile, avait déjà informé les autorités d'Erquelinnes que les Belges n'avaient pas l'autorisation de circuler sur le territoire français, et que plusieurs d'entre eux avaient pourtant été contrôlés sur place.

"En accord avec le Chef de Zone, j’ai donc décidé de fermer certains points de passage et de remettre en place le dispositif qui avait été déployé en novembre 2015 lors des attentats de Paris", explique le bourgmestre sur le site de la commune.

Sont depuis ce lundi matériellement fermés les passages de frontière des rues de Maubeuge, de France, Jeanne, Cousolre, de Montignies, Petit Binche, Porte de France, Bouchon de Marpent, chemin d’Hurtebise (Damier), Fosse au Sable.

Les axes principaux suivants restent ouverts : RN54, rue Albert Ier, rue de la Thure. "Ce dispositif doit permettre à notre police de rendre plus efficaces ses contrôles et de réduire encore les comportements irresponsables et inciviques."