Suite à l'annonce de la création d'un jardin mémoriel sur les futures ruines de la maison de Marc Dutroux à Marcinelle ce vendredi matin, la question de l'avenir de l'autre maison du criminel, à Sars-la-Buissière, se posait également.

On le sait, rachetée depuis 2008 par la commune de Lobbes, la maison est aujourd'hui une ruine qui ne demande qu'à être détruite. Quant à l'aménagement d'un espace dédié à la mémoire des victimes, les corps de Julie et Mélissa ainsi que celui de Bernard Weistein ont été retrouvés dans le jardin, il est prévu dans un grand plan de réaménagement de l'ensemble de la place du village. 

À l'origine, il était question d'un verger, dans l'ancien jardin, avec un espace de commémorations. Un parking devait s'installer sur l'actuelle maison, pour soulager le stationnement sur la place. Le projet aurait dû voir le jour en 2020, nous promettait-on un an plus tôt, mais depuis lors, rien n'a bougé. 

"Je dois avoir un contact avec les parents sous peu, à l'instar de ce qui a été fait à Charleroi", nous signale le bourgmestre socialiste Lucien Bauduin, qui est arrivé au pouvoir fin 2020 après un changement de majorité dans la petite commune historiquement CDH. "Nous pourrons alors envisager la concrétisation de ce dossier, à construire avec les parents."