Si Francisco n'a plus le droit d'obtenir cette mesure de faveur, cela veut forcément dire qu'il est loin d'être un inconnu pour la justice. Comme le confirme le parquet, l'homme qui est actuellement détenu pour une lourde condamnation à 6 ans de prison pour coups et blessures, est en état de triple récidive. À trois reprises, Francisco a déjà été condamné pour... outrages. Par deux fois, il a bénéficié d'une peine de travail.

Et si Francisco a comparu lundi matin devant la justice, c'est pour des outrages envers un policier de la zone Germinalt, le 17 février 2021. Sans broncher, Francisco reconnaît s'être montré injurieux. « J'étais énervé », avait-il confirmé lors de son audition. Du propre aveu du parquet, ce ne sont pas les faits les plus graves commis par le prévenu. Mais ces outrages doivent être sanctionnés. Une peine de 2 mois de prison, avec 400 euros d'amende, est requise.

La défense a, de son côté, plaidé la plus grande clémence en réitérant les regrets exprimés par Francisco dès la commission des faits. « Et comme on dit, faute avouée est à moitié pardonnée », lance l'avocat. Réponse le 27 juin prochain.