Depuis quelques mois, les événements culturels se font rares. Beaucoup de structures ont dû revoir leurs projets et leurs manières de proposer de la culture aux citoyens.

Au Centre Cuturel de Gerpinnes, on souhaite faire sortir la culture des murs des institutions hélas fermées pour l'instant.

"Le Centre culturel de Gerpinnes a voulu marquer le coup et mettre un peu de couleurs dans quelques quartiers gerpinnois en utilisant un art urbain venue des Etats-Unis, le yarnbombing (ou encore tricot-grafitti). Ce mouvement artistique, au carrefour du Land Art, Pop Art et Street Art consiste à recouvrir des arbres de tricot, de manière éphémère. L'un des objectifs est d'habiller les lieux publics en les rendant moins impersonnels, en les humanisant et en suscitant la réaction des passants", nous communique-t-on.

Cette initiative tend à démontrer à quel point il est important d'égayer cette période morose.

Si le projet commence par la Place Fromiée, il est amené à s'exporter dans les autres quartiers dans les prochaines semaines.