Le staff des louveteaux a fait l'expérience de la e-réunion: un jeu organisé par FaceTime.

A cause du coronavirus, toutes les activités scoutes sont totalement interdites. Un arrêt qui n'est pas facile à vivre pour les animés, habitués à se retrouver tous les samedis après-midi. La Fédération des Scouts de Belgique proposait alors, une solution pour garder contact malgré l’arrêt des activités: des e-réunions.

Les louveteaux de Villers-Poterie de l'Unité Scout de Gerpinnes en ont fait l'expérience ce week-end ! Le staff a réalisé un jeu en ligne. L'idée était de rassembler les louveteaux sur internet par face time et de lancer un jeu. 

Pour cela, l'aide des parents était requise.Les animateurs les ont contactés pour leur expliquer l'idée. Une date et une heure ont été données.

Vendredi soir, la e-réunion pouvait commencer: "On s'est retrouvé sur Zoom, un système gratuit où il n'y a aucune limite de personnes. Une vingtaine de louveteaux était là. C'était comme une vraie réunion, les louveteaux avaient mis leur foulard. On a commencé par un rassemblement, ensuite on les a un peu laissés discuter car ils ne se voient plus non plus donc ils avaient des choses à se raconter. Finalement on a lancé le jeu, en leur demandant de se reconnecter dans deux heures, quand ils auraient trouvé la réponse", Nicolas Glogowski, animateur.

Pour ce premier jeu, les animateurs ont choisi le thème du coronavirus. Les animés devaient retrouver le code qui permettait de vaincre le virus. A la fin des nombreuses épreuves, le louveteau devait avoir retrouvé la phrase codée qui était: "restez chez vous". C'était un moyen pour faire passer le message aux animés, de manière pédagogique et amusante.

L'aide des parents était nécessaire pour guider le jeu de chez soi tout d'abord, et ensuite pour booster l'enfant. "On a donné des outils d'animation aux parents dans le cas d'une baisse de motivation. Les animés en ont vite marre à cet âge. Aux scouts ils sont stimulés par le groupe, mais ici ils sont seuls. Ils abandonnent vite et donc c'est au rôle des parents de les rebooster car nous ne savons pas le faire à distance."

Pour une première, c'est une vingtaine d'animés sur 50 qui ont participé à l'activité. L'expérience fût une réussite, des e-réunions seront organisées tous les 2 à 3 jours, pour ne pas perdre le rythme. "Les animés ont apprécié. Ils ont tous dis qu'ils reviendraient à la prochaine e-réunion, et on pense en avoir de nouveaux." L'idée pourrait même être développée dans les autres sections de l'Unité vu le succès.

Si l'expérience a plu aux enfants, aux parents aussi: "les parents ont joué le jeu, ils étaient contents et se sont amusés autant que les enfants." En cette période de confinement, il est parfois difficile d'occuper ses enfants, la e-réunion a permis aux parents de souffler un peu, de faire une activité en famille et de s'amuser.