Thudinie – Gerpinnes Le PCS a mis en place un nouveau plan pour les prochaines années.

La mobilité dans les campagnes est aussi importante qu’en ville, et pourtant elle est souvent laissée sur le côté. D’après les chiffres de l’ISADF (Indicateur synthétique d’accès aux droits fondamentaux), Gerpinnes est bien en dessous de la moyenne wallonne concernant la mobilité. L’accès à la mobilité est de 0,19 à Gerpinnes alors qu’en Wallonie elle est de 0,40. Pour les autres droits comme la Sécurité sociale, le logement, la santé, et autres, la commune est dans la moyenne wallonne.

C’est donc la mobilité qui doit être améliorée sur Gerpinnes. Une analyse a été réalisée et les problèmes et les besoins ont été identifiés. Le PCS (Plan de cohésion social) a mis en place des actions composant le plan 2020-2025. La mobilité est l’une des actions puisque le pourcentage wallon n’est pas atteint, mais pas seulement.

Sensibiliser à la mobilité avec des stands d’informations, des séances d’informations, la journée de la mobilité, et bien sûr une étude des besoins. "La commune doit atteindre la moyenne wallonne, il faut donc travailler sur la mobilité", explique Patricia Druszcz du PCS.

Les autres actions concernent une continuité dans ce qui est déjà réalisé. Notamment continuer l’action potager communautaire déjà mise en place. Le partage intergénérationnel doit rester en place. Au niveau des conseils consultatifs, le PCS souhaite continuer les projets du conseil consultatif des enfants et des seniors. Le projet supplémentaire serait de mettre sur pied un conseil consultatif des jeunes. Notamment pour mettre en place un projet de prévention sur les assuétudes.

Le projet Cyber Espace pour les plus âgés sera continué, et finalement le PCS voudrait élargir l’offre du taxi-social du CPAS.

Le projet 2020-2025 du PCS de Gerpinnes est complet. L’idée est d’améliorer l’offre déjà existante et d’évoluer avec les problèmes actuels. La mobilité, les jeunes et le taxi social sont les trois gros points des prochaines années.