Thudinie – Gerpinnes L’open air du 14 août organisé au parc Saint-Adrien déplaît au comité de quartier.

Depuis 11 ans, le comité des fêtes de Gerpinnes (ATVG), organise son Bal aux Lampions (open air) la veille de l’Assomption, le 14 août au parc Saint-Adrien à Gerpinnes. L’année dernière, 6 000 jeunes ont participé. C’est l’un des événements incontournables de la région.

Cependant, l’été dernier, les festivités ont été nombreuses au parc Saint-Adrien. En plus de l’open air, les retransmissions de matchs de foot de la Belgique y avaient lieu également. Il y a eu un ras-le-bol de certains riverains. Notamment, ils se sont plaints du bruit, des véhicules qui envahissent la rue et des déchets, lors de l’open air. Cette année, rebelote. Un comité de quartier, présidé par Jean-Philippe Art, a lancé une procédure pour que l’open air ne se déroule plus au parc Saint-Adrien.

Pour diminuer les nuisances de l’événement, des mesures ont alors été mises en place. "On commence la soirée deux heures plus tard que d’habitude. Le stationnement sera interdit dans les rues avoisinantes, nous avons un accord avec la police et des contrôles seront réalisés. Quant au bruit, on ne montera pas la musique à plus de 90 décibels, une prise de son sera réalisée", explique Marcellin Marchal, l’organisateur.

Pour diminuer les risques d’abus d’alcool, le Bal aux Lampions est labellisé Back Safe. Ce label est mis en place par l’Agence wallonne de la sécurité routière, il permet d’avoir un stand de prévention sur place. De l’eau sera distribuée gratuitement, les fêtards pourront également souffler dans le ballon pour vérifier s’ils peuvent reprendre la route, des taxis seront à prix préférentiels et des contrôles seront réalisés par la police.

Le comité de quartier se plaint également des déchets laissés par les participants dans les rues : "On n’est pas responsables de l’incivisme de la population. On utilise des gobelets réutilisables, ce qui diminue très fortement la production de déchets. Et les participants ne peuvent pas sortir avec un gobelet. Il ne devrait donc n’y avoir aucun déchet à l’extérieur, malgré tout, on fait le tour du quartier le lendemain pour tout nettoyer."

Malgré toutes ces mesures, le comité de quartier part déjà dans une optique négative. Les cinq organisateurs bénévoles font le maximum pour diminuer les nuisances mais ça n’a pas l’air de suffire. "Ils sont difficiles à satisfaire… On met déjà en place une série de choses mais il y a des limites. On a du mal à les comprendre, pourquoi notre soirée et non les autres ?"

Si certains voisins râlent et veulent l’arrêt de l’événement au parc Saint-Adrien, ce n’est pas le cas de tous. L’organisation a reçu le soutien de nombreuses personnes : "Pendant l’installation, une personne âgée qui habite juste en face est venue nous apporter son soutien. L’avis de quelques personnes du quartier n’est pas un avis général." L’ATVG a également lancé un document où les citoyens peuvent apporter leur soutien au Bal aux lampions en notant un commentaire constructif. Des centaines de personnes ont déposé un acte de soutien.

Après l’événement, une réunion aura lieu avec la commune et le comité de quartier afin de faire le bilan de la soirée. Suite à cette réunion, une décision sera prise : l’open air déménagera ou pas.