Thudinie – Gerpinnes

Un jardin naturel se situe au centre de Gerpinnes pour les amoureux des plantes.

C’est en plein centre de Gerpinnes, dans la rue Saint-Adrien, à quelques pas du parc, que se trouve un lieu calme, paisible, agréable et naturel.

Le jardin naturel pilote de Gerpinnes regroupe un ensemble de biotopes de notre région : la haie vive, le bosquet, la mare, la prairie fleurie, les vielles souches, les vieux murs, les milieux rudéraux. Le jardin naturel est constitué de plantes de notre région seulement, qui ont un rôle à jouer dans l’équilibre naturel et qui ont des qualités culinaires, médicinales, mellifères ou ornementales. On y retrouve 250 variétés différentes de plantes à sauvegarder.

C‘est Francis Martig et sa femme qui entretiennent le jardin et le font découvrir au public. Le jardin est ouvert deux samedis par mois, de mai à septembre. L’entrée y est gratuite et pour tous. Le jardin est ouvert au public à des dates fixes, mais également pour les groupes scolaires qui en font la demande.

Le programme 2019 est accessible sur internet, huit rencontres sont prévues. La première a eu lieu ce samedi 11 mai, la prochaine aura lieu le 25 mai. À chaque ouverture, un thème est choisi : protection des batraciens, printemps sans pesticides, les insectes, la biodiversité, les astuces pour réussir un bon compost, etc. C’est une cinquantaine de personnes qui vont visiter et découvrir tous les bienfaits des plantes lors de chaque rencontre. L’idée est d’en apprendre d’avantage sur une plante, ainsi que sur le thème de chaque visite.

Le jardin naturel existe depuis 1998. Il a été créé par le Magnolia dans le cadre du PCDN, en collaboration avec l’administration communale de Gerpinnes et le soutien de la Région Wallonne. C’est seulement il y a 7 ans que Francis Martig reprend la gestion et décide d’innover un peu : “Avant on ouvrait une fois par mois mais il n’y avait pas de thème. On avait de moins en moins de monde. Il fallait alors innover, on a replanté des plantes, proposé des thèmes et depuis quelques années le jardin s’est revitalisé. Les gens viennent une fois, et reviennent ensuite, c’est que ça correspond à ce qu’ils voulaient découvrir.”