Pour la seconde année consécutive, la Sainte Rolende est annulée. Pourtant l’échevin du folklore et le comité du 13 ont travaillé ardemment pour élaborer un protocole qui a été soumis par la suite à l’épistémologiste Yves Coppieters. "Nous avons revu le protocole en fonction de ses remarques mais également en tenant compte de l’évolution des différents comités de concertation. Nous sommes arrivés à quelque chose qui semble raisonnable", déclare Philippe Busine, le bourgmestre de Gerpinnes.

Il ne s’agit donc pas d’une "Sainte Rolende autrement" mais bien d’actions symboliques. "Le dimanche, il y aura un tour de cavalerie. Il est réservé aux majors et cavaliers de la Sainte Rolende par groupe de 25 personnes", explique Julien Herman, échevin du folklore de Gerpinnes. "Nous avons repensé l'action des "décharges". Les compagnies sont invitées à tirer depuis un lieu symbolique de leur village. Il pourrait avoir plusieurs groupes de 25 personnes mais ils devront être répartis". Toutes les décharges se feront à 19h. Cette décision a été prise pour éviter les rassemblements.

Pour le lundi de Pentecôte le pèlerinage sera autorisé. Une messe sera également célébrée sur le parvis de l’église Saint-Michel où 50 personnes pourront prendre place. Une sortie de 25 marcheurs maximum sera autorisée pour ce jour entre 18h et 19h30. Elle se fera uniquement en extérieur, sans arrêt. "Nous avons demandé de mettre à l’honneur les enfants dans les compagnies. En 1940, la Sainte Rolende n’a pas pu se tenir à cause de la guerre. Les enfants du village ont repris le flambeau en marchant symboliquement", poursuit l'échevin 

Le but de ces actions est de redonner de la vie dans les villages.