À 57 ans, Bouziane vient de connaître sa première condamnation devant le tribunal correctionnel de Charleroi. Ce dernier obtient une mesure de faveur pour 3 ans pour avoir asséné un coup de poing à Pierre-Yves, responsable d’un magasin de literie à Gerpinnes.

Le 15 février 2019, Bouziane s’est énervé et a frappé Pierre-Yves au nez lorsqu’il a appris le report de la livraison de son matelas acheté un mois auparavant. Pierre-Yves a subi une triple fracture du nez à la suite du coup de poing. Le ministère public avait requis une peine de travail autonome, en rejetant l’excuse de provocation ou de légitime défense invoquée par Bouziane. Ce jeudi, le quinquagénaire a obtenu une suspension simple du prononcé de 3 ans.