Quatorze pages d'antécédents judiciaires et 45 condamnations à son actif. Désormais, Francesco comptabilise une 46e condamnation, depuis ce jeudi après-midi. Deux scènes de violences étaient reprochées au prévenu.

Le 8 septembre dernier, Francesco évoquait "un accident" en revenant sur l'entrave méchante à la circulation qui lui était reprochée. Pour le parquet, ce dernier avait volontairement percuté l'arrière de la voiture de sa compagne, l'éjectant hors de la route à Joncret. 

Lors du jugement prononcé ce jeudi après-midi, le tribunal a décidé de l'acquitter. Certes, il y a des éléments troublants, mais un flou existe. Il ne peut être établi que le contact constitue bien une entrave méchante à la circulation. Il n'est pas établi que Francesco a eu la volonté d'entraver la circulation de la victime, dixit le jugement.

Il lui roule sur la main avec sa Jeep

Par contre, le quadragénaire a bien été condamné pour avoir blessé sa compagne, un mois plus tard. Cette dernière a eu la main broyée par la grande roue de l'imposante Jeep du prévenu.

Déjà condamné pour des coups et blessures sur la même victime, Francesco risquait gros. Le parquet souhaitait taper fort pour sanctionner son attitude. Une peine de 6 ans de prison était requise. Finalement, le prévenu s'en sort avec une peine plus légère, de deux ans de prison ferme.