La plantation du jardin comestible de Lobbes se déroulera le 17 et 18 janvier.

Réintégrer la biodiversité dans l’espace urbain, lutter contre le réchauffement climatique par le reboisement, donner un accès gratuit à tous à un réservoir de nourriture naturelle et insuffler des engagements citoyens autour d’une sensibilisation à l’écologie, ce sont les objectifs du projet qui est en train de se monter à Lobbes.

Alors que l’écologie est au cœur des débats, Lobbes a trouvé une idée pour rassembler plusieurs objectifs dans un seul projet : la plantation d’une forêt comestible. C’est un projet inédit dans la région, il liera le communautaire, l’écologie, le local et le social !

Le projet est mené à l’initiative de l’association citoyenne Les Petits Semis, de Bienne-lez-Happart. L’ASBL organise diverses activités et injecte les bénéfices dans des projets environnementaux, dans le but de limiter les impacts négatifs du réchauffement climatique. Passionnée de tomates de variétés anciennes, l’organisation sollicite les dons pour financer le reboisement, en échange de plants de tomates semés par elle-même. Les plants sont réalisés à Lobbes, en circuit court et à partir de semences paysannes et de terreau bio. Les bénéfices vont tout droit pour la création du grand projet de forêt comestible qui verra le jour ce mois-ci.

Une forêt comestible, c’est quoi ?

La fôret-jardin comestible est un espace planté de variétés fruitières ou de végétaux comestibles. Tout est réalisé sur le modèle d’une forêt naturelle. "Arrivée à maturité, la forêt sera un espace autonome, nécessitant peu d’entretien, ayant une bonne immunité grâce à sa grande biodiversité et assurant sa propre fertilisation par la combinaison de plantes appropriées."

Le terrain est trouvé grâce au partenariat avec la commune de Lobbes qui met à disposition une parcelle située à l’entrée de Lobbes, à hauteur du parc d’activité économique de Thuin-Lobbes, le long de la RN59. Ce site a été choisi pour son accessibilité et sa visibilité. L’idée bien sûr est de faire connaître le projet aux citoyens. La commune intervient également par un appui financier. Le projet est également en partenariat avec Interreg TVBuONAIR, le plan communal de développement de la nature et la Régie d’habitat rural en Val de Sambre. Ensemble, ils comptent planter et communiquer sur cette forêt comestible.

La forêt comestible, également appelée jardin comestible, sera plantée ce 17 et 18 janvier 2020. En cas d’intempérie, la date de plantation sera reportée. C’est une première salve de plantations qui y sera installée. Chaque année, de nouvelles plantations y verront le jour. À terme, la forêt offrira une diversité maximale de fruits que les citoyens pourront aller cueillir.