Sylvie est commerçante du côté de Lobbes. Elle se lève courageusement tous les jours pour aller ouvrir sa boutique et y travailler toute la journée, jusqu’à l’heure de fermeture. Mais depuis le 12 mai dernier, Sylvie a perdu tout plaisir au travail. À cause de John et Nicolas. Les deux amis, en manque d’argent, ont débarqué dans le magasin pour y commettre, au départ, un vol à l’étalage. Au final, les deux amis ont commis un braquage pour repartir avec les trente pauvres euros contenus dans la caisse.

Compte tenu du montant, John et Nicolas ont également dérobé les clés de la Fiat de Sylvie. Cette dernière a bien tenté d’empêcher le vol de sa voiture, mais c’était mission impossible. Ce mardi, au tribunal correctionnel, face à ses deux bourreaux, Sylvie a tenu à prendre la parole juste après les excuses prononcées par John et Nicolas.

« C’est trop facile de rentrer dans un magasin pour y voler parce qu’on est malade ou parce qu’on n’a pas d’argent. Depuis les événements, je suis traumatisée. Ça fait quatre mois que je n’ai plus de voiture et je ne parle même pas des ennuis financiers… »

Compte tenu de la particulière gravité des faits, une peine de 4 ans de prison a été requise contre Nicolas, également poursuivi pour une course-poursuite avec la police à Montignies-le-Tilleul, le lendemain des faits. À 38 ans, Nicolas a déjà un casier judiciaire fourni avec plusieurs condamnations pour des faits similaires.

Une peine de 18 mois de prison ferme est requise contre son acolyte. John a également un casier judiciaire, mais moins fourni que celui de Nicolas. Jugement attendu pour le 8 septembre prochain.