L'axe Charleroi-Walcourt-Couvin, traversé par les lignes 132 et 134, avait été endommagé la semaine dernière lorsque l'Eau d'Heure était sortie de son lit en raison des fortes intempéries. Les dégâts se concentraient principalement sur les localités de Berzée, Jamioulx et Ham-sur-Heure.

"Nous avons été aidés par le fait qu'après la décrue, les inspections réalisées ont permis de constater que l'eau n'avait pas emporté une grande quantité de ballast", explique Infrabel. "La stabilité des voies n'était donc pas menacée, à la différence de la majorité des autres sites concernés pas les inondations".

Les travaux ont donc consisté en la vérification et le remplacement des installations électriques ainsi que de la signalisation endommagée par l'eau. Les deux sociétés affirment également que les équipements de plusieurs passages à niveau ont dû être remis en état.

Bien que le trafic ferroviaire en province de Liège soit le plus touché, les intempéries ont aussi provoqué des dégâts sur les rails en province de Luxembourg, de Namur et du Brabant wallon.