La monnaie locale est utilisée de plus en plus dans les commerces de la région, on fait le point.

Le Carol’or a vu son apparition au mois de mai dans la région de Charleroi. Depuis septembre, la monnaie carolo s’est élargie à la Haute Sambre.

"Le Carolo’Or est une monnaie complémentaire locale qui circule donc dans le bassin de vie du Pays de Charleroi." L’idée est de favoriser les circuits courts, réduire l’empreinte écologique, maintenir la richesse dans le bassin de Charleroi et se réapproprier l’économie en y redonnant du sens.

Petit à petit, les commerçants de la Haute Sambre y adhèrent. Lobbes et Thuin ont été les premiers à se lancer dans l’aventure. Suivi ensuite d’Erquelinnes et de Merbes-le-Château.

Depuis septembre, les commerçants participants sont passés de 96 à 109. Parmi eux, 12 se situent en Haute Sambre.

À Erquelinnes, un seul commerce a adhéré au Carol’Or pour l’instant, c’est Olila, de même que pour Merbes-le-Château avec ApiBizz. Il y en a 5 sur Lobbes : les petits semis, le Spamboux, Les P’tits Beurres, Ecowez et Sauter’ailes. Et 5 également sur Thuin : Feel Food, Histoires naturelles, L’Impérial, CEAN et la Ferme de l’Escafène. Pour échanger ses Carol’Or c’est à la Barque à Vrac à Thuin qu’il faut aller. Le principe fonctionne plus tôt bien et commence à se faire connaître. Certains commerçants y participent également depuis peu mais ne sont pas encore répertoriés sur le site internet.

Un petit dernier vient d’adhérer au Carol’Or, Nature et Progrès. Vous pouvez dès à présent y dépenser vos Carol’Or pour payer votre participation aux activités. Une bonne idée pour soutenir une association locale et un commerce éthique. Le Carol’Or s’élargit petit à petit pour une aide et le développement de l’économie locale.