Thudinie – Gerpinnes

À Montigny-le-Tilleul, le CPAS et la commune travaillent ensemble.

Dans certaines communes, le CPAS et la ville travaillent ensemble et créent des synergies. La commune de Montigny-le-Tilleul est l’une des premières à s’être lancé dans ce projet. “On a commencé en 2003, mais on n’était pas dans le même bâtiment. Ça s’est amplifié ensuite”, explique Marie-Hélène Knoops, la bourgmestre de Montigny-le-Tilleul.

Depuis quelques années, de petites choses se mettent en place entre CPAS et commune. Mais c’est en 2016, que les synergies se développent. Le nouvel hôtel de ville est construit et le CPAS s’y installe aux côtés de la commune. Cette nouvelle installation permet tout d’abord de créer un contact entre les employés des deux institutions. Ils travaillent ensemble sur certains projets. “On gagne alors en temps et en efficacité”, explique benoît Goens, Président du CPAS.

La commune et le CPAS ont également un directeur général adjoint et un directeur financier commun. “Ça nous permet d’anticiper les éventuels problèmes au niveau des finances.” C’est surtout l’une des seules communes à avoir un directeur général adjoint. Certains projets sont également mis en commun, chacune des institutions a un Plan Stratégique Transversale à réaliser mais les projets sont mis en relation. L’informatique, les marchés publics, les relations humaines, etc. “Tout ce que l’on peut faire ensemble, on le fait.” Les synergies sont nombreuses et se développent d’année en année.

“Ces synergies entre CPAS et la commune permettent d’abord un échange plus important entre les agents des deux institutions. C’est une économie aussi. Pour les citoyens, ça ne change pas énormément à part que l’on est dans le même bâtiment”, explique la bourgmestre.

Si un décret est sorti sur les synergies CPAS et ville, ce n’est pas obligatoire. À Thuin, quelques synergies existent également comme un directeur financier commun. Ces synergies se développent dans d’autres communes également.