Ce mercredi matin, c’est toute la Belgique qui a été touchée en apprenant le décès du Grand Jojo, de son vrai patronyme Jean Vanobbergen. Agé de 85 ans, il s’en est allé durant son sommeil des suite d’une longue maladie.

Si nombreux sont ceux qui pleurent son départ, on compte parmi eux Cyril Forthomme, un instituteur originaire de Boussu-lez-Walcourt. Fan et ami de l’ambianceur, il avait souhaité lui rendre hommage de son vivant en lui consacrant de toute pièce un musée à Froidchapelle. "Ma passion pour le Grand Jojo remonte à 2012, commence Cyril, lorsque je suis allé le voir en spectacle à Silenrieux, à la salle La Silène. Je voulais découvrir quelqu’un qui faisait le même métier que Bourvil, chanteur fantaisiste. À la fin, je suis allé le trouver en coulisses pour lui parler de ma passion pour Bourvil qui remonte à mes 8 ans. Je l’ai suivi ensuite partout où il est allé se produire. Je lui ai même écrit une lettre détaillée sur Bourvil," nous déclarait-il en 2019.

A la suite d’un concours il avait eu l’opportunité de le rencontrer. "Il s’est souvenu de moi en me disant ‘Bourvil’, sourit le jeune homme, il m’a promis que l’on se reverrait… Puis, en cherchant dans l’annuaire, j’ai trouvé son numéro, je l’ai appelé pour lui dire que j’allais me rendre aux Floralies à Grand-Bigard et que je souhaitais le rencontrer quelque part. Il m’a répondu, non, tu viens directement chez moi."

Depuis lors, la relation entre Cyril et le Grand Jojo est devenue de plus en plus forte au point de lui promettre de s’occuper de ses archives et de gérer son patrimoine afin de perpétuer au mieux son souvenir.

De cette rencontre est née l’idée de mettre sur pied un musée où l’âme du bruxellois serait présente dans chacune des pièces exposées.

Le fait que ce musée soit installé dans la demeure des grands-parents de Cyril à Boussu-lez-Walcourt donne encore une toute autre dimension à la visite car il témoigne de l’amitié que se portent les deux hommes. Non seulement Cyril nous accueille chez lui mais en plus il reçoit chacun des visiteurs comme des amis de longue date. Tout ce qui est exposé a une histoire que connaît le jeune instituteur sur le bout des doigts. Son inauguration en août 2019 a déjà été en soi un tout grand événement car tous les amis du bruxellois étaient présents Frédéric François, Claude Barzotti, Lou De Prijck ou encore Ivan Cévic.
Les liens d’amitiés étaient tels que c’est Cyril qui a été invité par Nicole, l’épouse du Grand Jojo, à organiser la communication et la cérémonie de souvenir à la Basilique de Koekelberg.

Le musée est situé 5 rue Toffaite, 6440 Boussu-Lez-Walcourt et est accessible sur rendez-vous.