L’année 2020 a été catastrophique pour les festivals belges. Ceux-ci ont dû être annulés à cause de la crise sanitaire qui a beaucoup impacté le secteur de l’événementiel.

Jean-François Guillin, l’organiseur de Scène sur Sambre et du Ronquières Festival, est aussi le porte parole de la FFMWB. Celle-ci regroupe dans un premier temps les grands noms des festivals belges francophones. "Nous acceptons des plus petits festivals mais notre objectif, c’est de ne pas dépasser les 40-50 membres. Nous devons nous organiser", explique le porte parole. "Notre objectif avec l’ASBL c’est d’être plus fort. Cela existe déjà en Flandre. La crise nous à pousser à nous réunir pour trouver des solutions", poursuit-il.

Il est vrai qu’un deuxième été sans festival serait une catastrophe pour ce secteur. Généralement, celui-ci rapporte 50 millions d’euros de chiffres d’affaires. Derrière l’aspect festif se cache beaucoup de travailleurs qui n’ont pas connu de haute saison en 2020.

Cependant, les organisateurs essayent de trouver des solutions pour que l’été 2021 ne ressemble pas à celui de 2020. "Nous essayons de trouver une sorte de système pour que les festivaliers soient en sécurité. Nous envisageons de tester les gens à l’entrée avec des tests rapides. Bien sûr, ceux-ci doivent être suffisamment fiables", rajoute l’organisateur des deux festivals.

L’objectif est d’organiser des festivals où les personnes seront toutes négatives. Les organisateurs discutent déjà avec le gouvernement pour leur fournir les meilleures propositions possibles.

En ce qui concerne Scène sur Sambre, ce festival a connu quelques problèmes d'organisation il y a quelques années. Aujourd’hui, il a été racheté par le groupe Epic Entertainment . "L’objectif avec Scène sur Sambre, c’est de faire progresser l’événement, de le rendre plus qualitatif, de lui apporter un professionnalisme", énumère Jean-François Guillin.

Les festivaliers espèrent vite revivre l’ambiance festive de ces événements musicaux. Mais ils veulent surtout avoir la certitude d’être en sécurité.