Thudinie – Gerpinnes

Au Bois Roussel, les résidents fabriquent du miel et du fromage qu'ils vendent dans leur petit magasin.

C’est au cœur d’un service d’accueil de jour pour les personnes handicapées, situé à Montigny-le-Tilleul, que le ministre Ducarme est venu rendre visite ce jeudi matin.

Le Bois Roussel a été créé en 1989 suite à une demande de parents de personnes handicapées terminant l’enseignement secondaire, et ne sachant pas quoi faire ensuite. L’institution accueille donc 25 adultes présentant un handicap, toute la journée où ils participent à divers ateliers. Les 12 éducateurs proposent des ateliers, chacun est libre de choisir ce qu’il aime ou pas : atelier cuisine, miellerie, fromagerie, atelier artistique, multimédia, sport, potager, peinture, bien-être et des séjours. Chaque atelier a un but auprès des personnes avec un handicap. Par exemple, dans l’atelier bien-être, ils fabriquent des produits de soin, afin de se relaxer avec un massage en fin de journée.

Au Bois Roussel, on ne parle pas de patients mais de travailleurs. “Ils sont accompagnés par nos éducateurs à travers un travail utile. On les appelle des travailleurs car ils travaillent tous les jours pour cuisiner, fabriquer du miel, du fromage, etc. Ça leur permet d’être valorisés”, explique la directrice, Madame Garcia. Les produits fabriqués comme le miel, le fromage et le jus de pomme, sont vendus dans un petit magasin au sein même du Bois Roussel qui ouvre le vendredi. L’idée de vendre les produits permet une autonomie de la personne, une ouverture sociale, une intégration dans l’environnement social, et un travail utile.

Le ministre est venu découvrir le miel produit au Bois Roussel. Cinq travailleurs ont présenté leur boulot, celui qu’ils font tous les jours avec grande motivation. “Ils se sont sentis valorisés lors de cette visite.” Ce sont les travailleurs qui s’occupent des ruches, de récolter le miel, de le mettre dans des petits pots, d’y installer l’étiquette qu’ils ont confectionnée et de le vendre dans le petit magasin. Le même travail est réalisé dans la fromagerie qui d’ailleurs vient de recevoir une aide par Cap 48 pour s’agrandir.

Le Bois Roussel est aussi très investi dans la commune. Les résidents participent à de nombreux événements communaux comme le marché de noël où ils vendent leurs produits. Les écoles viennent régulièrement les rendre visite également. Les résidents présentent eux-mêmes leur travail aux écoliers, avec une fierté : “J’adore ce que je fais”, s’exprimait une résidente.