Fondée en 2013 à Loverval par Dimitri Kennes (ex-Dupuis), la maison d'édition Kennes compte une vingtaine de collaborateurs et réalise un chiffre d'affaire de 6 millions d'euros, le catalogue contient 700 titres.

Après s'être positionnés comme "éditeur de coups de cœur" en adaptant notamment au marché européen des succès québécois, Kennes Editions s'est lancée dans la bande dessinée puis est devenu l'éditeur officiel des Diables Rouges, et enfin a publié plusieurs ouvrages de personnalités belges et carolos.

Pour se développer sur le territoire français et sortir des frontières belges, Kennes s'est adjoint depuis 3 ans le concours de Delsol, la structure de diffusion de Delcourt. "Delcourt et Kennes partagent une culture familiale et entrepreneuriale. Cette fructueuse collaboration leur a permis de s’apprécier et de se rendre compte de leurs complémentarités tant au niveau territorial qu’éditorial", note l'entreprise dans un communiqué.

Kennes Editions a dès lors ouvert son capital à son partenaire Delcourt d'un côté, et à Ben Choquet son directeur marketing de l'autre qui rejoint l'assemblée générale. Objectif: "se doter de moyens plus importants, financiers et opérationnels, pour accélérer ses projets de croissance".

Sambrinvest et St'Art restent présents comme créanciers et accompagnateurs, les fonds avaient permis de lancer la machine en 2014 puis 2016. Dimitri Kennes reste l'actionnaire majoritaire, et "il pourra s’appuyer sur les expertises de Delcourt mais aussi de Florac, société familiale d’investissement, présente aux côtés de Guy Delcourt depuis 2018. Il s’investira en retour dans le Groupe Delcourt en participant à ses projets de croissance", conclut le communiqué.