La reprise du Covid est clairement là. Dans le Hainaut, c'est la commune de Montigny-le-Tilleul qui est la plus touchée par le plus grand nombre de cas diagnostiqués ces derniers temps. En effet, un foyer de 14 cas a été détecté au sein de la maison de repos "la Quiétude" de L'ISPPC. Parmi les personnes porteuses du virus on récense 12 résidents et 2 membres du personnel.

Suite à ces résultats, l'ensemble du personnel et des résidents ont été testé.

Le foyer découvert étant sur le sol de l'entité, ce sont toutes les statistiques qui s'affolent. Au vu du seuil d'alerte par 100.000 habitants (or il y a en a 10 fois moins soit un peu plus de 10.000) la commune est à la troisième place derrière Anvers (179 ) et Boom (137) avec 129. Ce classement est à interpréter comme il se doit car dans le classement des communes wallonnes, Montigny-le-Tilleul apparaît en septième position derrière Liège (57), Verviers (57), Charleroi (41), Namur (32), Saint-Nicolas (20), Aubange (19) et Seraing (16). Montigny-le-Tilleul compte les 14 cas dépistés il y a quelques jours.

Interrogée par rapport aux mesures concrètes à mettre en place pour endiguer cette nouvelle vague, la bourgmestre Marie-Hélène Knoops a été très claire. "Actuellement nous sommes en rapport étroit avec l'ISPPC où des mesures ont été prises. Les visites sont à nouveau interdites et l'ensemble du personnel testé. Dès ce lundi matin à la première heure j'ai averti le gouverneur de la Province du Hainaut afin d'attirer son attention sur notre cas particulier et dès lors intervenir avec les meilleurs outils."

En ce qui concerne l'obligation du port du masque, là aussi la bourgmestre apporte des précisions. "Nous sommes une commune semi-rurale. Nous ne possédons pas de grandes rues commerçantes ni de centre commercial. Pour les cafés, bistrots ou restaurants, la police sera vigilante tant en uniforme qu'en civil. Je maintiens aussi que tout commence par respecter les gestes barrières et les mesures de distanciations sociales. Cela ne sert à rien d'adopter des comportements qui vont à l'encontre des recommandations comme se rendre dans un commerce à plusieurs."