Deux sections de la prison de Jamioulx ont été placées en quarantaine, avec pour objectif de limiter les contacts et d'éviter de nouvelles contaminations au coronavirus, après que 52 détenus ont été testés positifs, indique jeudi la Direction générale des Établissements pénitentiaires (DGEP). La plupart des personnes infectées ne présentent pas de symptômes, ou alors de très légers. Aucune n'a été hospitalisée, assure la DGEP.

En raison de la quarantaine imposée, les détenus concernés ne peuvent temporairement plus recevoir de visites à table.

En concertation avec l'Aviq, le service médical de la prison a décidé de tester l'ensemble des détenus et du personnel de l'établissement dès vendredi. Les mesures préventives seront adaptées en fonction des résultats du dépistage.

La prison de Jamioulx compte actuellement 379 détenus.