En 2019, quatre jeunes hommes d’origine albanaise sont venus en Belgique pour essayer d’offrir une vie meilleure à leurs familles, restées au pays. Ils ont tous rencontré un individu qu’il les a fait travailler comme "jardinier" dans une plantation de cannabis dans un appartement au-dessus du café du Mouton Blanc à Beaumont.

Justement, ce logement appartient à Antonino, qui ne savait pas ce qui se passait dans cette habitation qu’il louait. Cependant, le tribunal de Charleroi reproche également à cet homme d’avoir conduit une personne d’origine italo-albanaise en direction des Pays-Bas. "Je rendais juste service. Je ne restais jamais sur place. Je repartais toujours après l’avoir déposé", précise-t-il au juge.

Lors des perquisitions, la police a retrouvé au domicile d’Antonino une somme d’argent de plus de 3000 euros mais aussi deux téléphones portables. Toutefois, son avocat minimise, en déclarant que les forces de l’ordre n’ont pas analysé d’où venait cette somme d’argent. Il a donc demandé l’acquittement de son client.

Pour les autres prévenus Albanais, leurs avocats ont à chaque fois demandé un sursis, au lieu de 18 mois d’emprisonnement que requiert le procureur du Roi. "Mon client ainsi que les autres prévenus ont déjà effectué une année de prison sans visite, loin de leurs familles", a prononcé un des avocats.

Le jugement sera rendu le 16 juillet.