2020 est une année particulière dans tous les sens du terme. Les communes ont dû revoir certaines de leur priorité. Elles ont pris des mesures pour limiter l’impact de la crise sanitaire sur leur territoire. Pourtant, la vie doit continuer: on a rencontré Marie-Hélène Knoops, bourgmestre de Montigny-le-Tilleul, pour faire le point.

Dans le cadre de la pandémie, Montigny-le-tilleul a d’ailleurs très vite dégagé un plan de relance durant la période d’avril-mai. La commune a aussi octroyé un fond de 250.000 euros au CPAS. Elle a également distribué des masques à la population. Ceux-ci sont d’ailleurs obligatoires à l’entrée et à la sortie des écoles depuis le premier septembre mais aussi dans les administrations communales. Les subventions pour les associations ont été doublées.

De plus, la commune aide le secteur culturel du mieux qu’elle le peut. "La culture est mise à l’arrêt. Des musiciens ont pu chanter à huis clos au foyer culturel. Ils ont été retransmis en live sur Facebook", explique Marie-Hélène Knoops (MR), bourgmestre de la commune de Montigny-le-tilleul.

Malgré cette période difficile, la commune montagnarde envisage l’avenir. Un projet de WI-FI dans les lieux publics est en préparation dans différents endroits de la commune. "C’est un projet de 45.000 euros. Nous avons reçu 15.000 euros de subsides de la part de l’Europe", affirme la bourgmestre.

Ensuite l’application, Fix my street, est à l’essai dans la commune. Elle va permettre aux habitants de poster des photos de la route en cas de nid-de-poule, de dépôt de déchet sauvage ou d’accident. Les endroits problématiques pourront de cette manière être localisés.

En janvier prochain, une plateforme dédiée aux écoles sera lancée. Celle-ci permettra aux parents de consulter les bulletins de leurs enfants mais aussi différents documents. Ce projet s’inscrit dans la logique environnementale que mène la commune depuis deux ans, pour la réduction du papier.

En outre, la commune a aussi acheté des ordinateurs pour que les travailleurs communaux et du CPAS puissent plus facilement effectuer du télétravail. 

La bourgmestre dit être très attentive au bien-être de ses habitants, en période du coronavirus.