Suite aux douze perquisitions menées la semaine dernière par la justice montoise dans le cadre d'un dossier pour détournement de subsides, corruption et prise d'intérêts, des inculpations ont eu lieu.

Pour resituer: l'asbl Arthur Regniers de Lobbes a loué à l'asbl Vestrict un château dans le sud de la France pendant près de 40 ans. "Le château appliquait un loyer excessif, des frais de fonctionnement trop importants et ne respectait pas toujours les règles en matière d'encadrement et d’Inspection sociale", expliquait la substitute du procureur. Ajoutons que le directeur du centre et le propriétaire du château en question étaient la même personne... et que toutes les factures étaient payées par la Province de Hainaut!  

On savait que plusieurs personnes avaient été privées de liberté, mais d'après la RTBF, le directeur du centre Arthur Regniers et propriétaire du château en France, le baron Jean-Marie Bogaert (83 ans, ex-échevin MR de Lobbes), a été arrêté et placé sous mandat d'arrêt. Ce sont les accords qu'il a conclu avec la Province, durant 40 ans, qui posent question, mais lors de la perquisition les enquêteurs auraient aussi découvert des "flux financiers suspects", toujours d'après la RTBF. Arrêté le 1er juin à son domicile, Jean-Marie Bogaerts a vu son mandat d'arrêt a été prolongé le 7 juin, la justice estimant à ce stade que sa mise en liberté conditionnelle risquerait de compromettre l'enquête (risques de collusion ou de nouveaux mouvements financiers). 

S'il nie farouchement par voie de son avocat toute malversation, le baron a également fait appel de la décision de maintien en détention, informe encore la RTBF.

Le MR, de son côté, a décidé de suspendre l'ex-élu local du parti en attendant les résultats de l'enquête.