Le tribunal correctionnel de Charleroi a octroyé à Thomas une suspension simple du prononcé de 3 ans à Thomas. Ce dernier était en aveux d’avoir asséné une violente droite à Christophe, le 27 décembre 2016, lors d’un tournoi de football en salle à Beaumont.

Ce jour-là, lors d’un match, Thomas n’avait pas supporté un contact physique avec Christophe. Ce dernier avait subi de nombreuses fractures et des opérations chirurgicales suite au coup de poing. Compte tenu de l’ancienneté des faits, le substitut Lafosse ne s’était pas opposé à une mesure de faveur pour Thomas.

Le joueur de football en salle a obtenu une suspension simple du prononcé. Le tribunal a en effet estimé, lors de son jugement, que le délai raisonnable pour examiner le dossier avait été dépassé.