C'est officiel : le bourgmestre Paul Furlan, les échevins concernés, les services communaux et le comité Saint Roch de Thuin ont annulé la manifestation folklorique prévue du 16 au 18 mai 2020.

Ils se sont réunis ce lundi matin pour prendre la décision. "Vu le manque d'instruction uniforme sur le territoire et l'incertitude des prochaines semaines, il fallait annuler", explique Paul Furlan. "Pour l'organiser, ça aurait nécessité une logistique qu'on ne sait pas mettre en place en une dizaine de jours : l'encadrement médical, la mobilisation des services communaux, la logistique, les costumes et banquets... ça ne se fait pas en deux coups de cuillère à pot. On a donc suivi la voie de Mons : la Saint Roch est annulée."

C'est évidemment un traumatisme pour une bonne partie de la population : pour les gens, déjà, qui y voyaient soit l'occasion de faire la fête, de boire et d'exagérer, soit un moment religieux, soit encore un moment de cohésion sociale, ou de partage associatif. "La Saint Roch, ça fait société, pour l'ensemble de la population", dit le bourgmestre. 

Et pour le monde économique, c'est aussi une catastrophe : "Horeca, taxis, coiffeurs, vendeurs de vêtements... toute la ville vit à l'heure de la Saint Roch. C'est un drame. Mais on est témoins du dommage que cause cette crise à nos commerçants, on ne les abandonne pas. Si c'est possible, on fera quelque chose."

Le scénario n'est pas encore arrêté, mais les autorités et le comité songent soit à un report, soit à l'organisation d'une nouvelle manifestation qui tournera autour des sociétés et des uniformes. "Il est bien trop tôt pour le dire, et surtout on doit d'abord se focaliser sur la santé, avec sérieux et rigueur, avant de penser à la fête", note Paul Furlan. La légende dit que Saint Roch aurait libéré Thuin, et toute la région de la Peste. Et historiquement, la marche de Saint Roch se faisait en août, elle a été déplacée: le report est donc possible. "On l'envisage, comme Stavelot ou le Doudou, mais impossible de donner une réponse aujourd'hui", insiste le bourgmestre.

Vendredi, Thuin décidera peut-être de tout annuler jusqu'au 30 juin

"Parallèlement, j'ai demandé à ce que l'administration me dresse une liste de toutes les autres manifestations prévues jusqu'à fin août. On devra probablement procéder à l'annulation de toutes les fêtes jusqu'au 30 juin, je dois encore voir avec le collège communal", ajoute Paul Furlan. "Il y a aussi des fêtes de village en juillet et en août, nous allons voir individuellement avec les organisateurs pour voir ce qu'on peut faire, ce qu'on doit faire, mais aussi voir avec eux jusqu'à quelle date on peut encore annuler leurs événements sans les mettre en difficulté financière ou logisitque."

La décision de tout annuler jusqu'au 30 juin pourrait être prise vendredi (le 10 avril). "On doit penser au temps de réaction qu'il faut laisser aux organisateurs, ça doit être tranché rapidement."