En 2021, beaucoup de personnes attendaient avec impatience la campagne de vaccination pour enfin sortir de cette crise sanitaire. Mais cette campagne n’atteint pas les promesses tant espérées.

Pour l'un des pédiatres de la région de Thuin, Philippe Lannoo, la campagne de vaccination doit s’accélérer. Cet avis est partagé par de nombreux médecins. "Comme beaucoup de docteurs, je suis convaincu que la campagne de vaccination va permettre de sortir de cette pandémie", déclare le pédiatre de Thuin.

Dans un premier temps, le docteur Lannoo était d’accord sur la première stratégie de vaccination. "Il fallait vacciner les personnes à risque dans les maisons de repos ainsi que le personnel soignant. Cette première étape a permis de désengorger les hôpitaux", poursuit-il. Actuellement, la campagne continue avec les personnes de première ligne comme les médecins, les infirmières, etc. Cependant, pour Philippe Lannoo, il faut revoir la campagne de vaccination. "Je ne critique pas ce qui a été fait. Mais il faut envisager d’autres pistes. Nous avons entendu beaucoup de choses sur le vaccin Astrazeneca. Il y a eu une méfiance sur ce dernier. Il était jugé moins efficace. Mais une étude a montré une efficacité équivalente aux autres vaccins. Avec l’Astrazeneca, les médecins généralistes pourront l’injecter à leurs patients parce qu’il peut être conservé dans des frigos normaux". "Je pense aussi qu’en Belgique, il faut envisager de donner une seule dose du vaccin Pfizer aux patients qui ont déjà fait le COVID. Selon des études, ces personnes fabriquent beaucoup plus d’anticorps avec une seule injection que les autres. Cela permettra d’être plus économe".

Ce docteur de la région de Thuin rajoute que plus vite on vaccine, plus vite on pourra déconfiner. "En tant que pédiatre, je suis très inquiet pour la santé mentale des enfants. Le vaccin permettra de retrouver une vie normale", confie Philippe Lannoo.

De plus, en tant que conseiller communal à Thuin, Philippe Lannoo se réjouit aussi de la création d’un centre de vaccination dans cette région. Les thudiniens ne seront pas obligés de se déplacer à Charleroi pour recevoir leurs injections.