Même si une exposition a déjà eu lieu dans les locaux du centre culturel de Thuin, c'est ce vendredi que s'est déroulé l'ouverture officielle avec une double présentation.

Premièrement, c'est toute l'équipe du nouveau directeur Adrien Laduron qui a été passée en revue suivant une présentation des plus originales. Que ce soit Fabienne, Coline, Régine, Didier, Anaïs, Sophie, Kilian ou encore Johan tous en on pris pour leur grade. Pour ceux qui ont des souvenirs télévisuels cela donne une sorte d' « Académie des 9 » de la culture.

Si l'objectif du directeur est de proposer des activités variées et ludiques au sein des bâtiments du centre culturel de la rue des Nobles, Adrien Laduron espère dépasser les murs pour proposer aux thudiniens réflexion et animations dans la ville médiévale. La preuve en est que le centre culturel de Thuin s'appelle désormais Centre Culturel Haute Sambre.

Ce désir de s'ouvrir et de partager était tout à fait en accord avec la deuxième présentation de ce vendredi. Tout comme le Beaujolais Nouveau est attendu avec impatience, le « DicoThuin au bout du rouleau » est enfin sorti des presses.

© D.R. - extrait de l'exposition

Dans un esprit semblable à l'émission du « Jeu du dictionnaire », les chroniqueurs et les caricaturistes du Dicothuin se sont relayés pendant 8 ans pour donner du bon temps à un public de plus nombreux nombreux.

Pour que le souvenir perdure, un recueil a donc été édité. Dicothuin est une sorte de « Best-off » des 8 saisons de l'émission humoristique. « A l'image de ces soirées qui ont régalé un nombreux public, le livre est riche de caricatures, de textes, d'anecdotes, d'articles de presse, de petites phrases ciselées et surtout d'un florilège des textes des chroniqueurs. Bible de l'humour, grimoire de jeunesse, dictionnaire improbable, ce best off est destiné à faire revivre ou découvrir un humour varié et inimité. »

Lire le livre n'est bien entendu pas réservé aux seuls thudiniens. Même si certains jeux de mots concernent des personnes bien définies et connues localement, le bon mot reste universel.

En écho à la sortie du bouquin, une exposition a été inaugurée. Elle présente les caricatures et autres les photos légendées avec un humour et autres jeux de mots. La bouche cachée derrière son masque, le public pourra rire sans modération de l'impertinence et de l'irrévérence de certains dessins et de phrases piquantes à souhait. « Dans l'exposition le public découvrira des dessins humoristiques de Denis Mayeur et Benoît Lejong ainsi que des cadres, des phrases, des mots suspendus. L'univers du Dico est là et si vous ne le connaissez pas, il vous faudra certainement un peu de gymnastique mentale. Comme le belge cuit ses frites deux fois, le diconneur refait ses blagues deux fois. »

© D.R. - extrait de l'exposition