Après Erquelinnes, c'est Lobbes qui met en place un Poste Médical Avancé (PMA) au sein de la commune.

"Le but, c'est d'éviter la saturation des hôpitaux. Erquelinnes l'a déjà fait, aujourd'hui Lobbes le fait, et ça va probablement s'organiser un peu partout", explique le bourgmestre de Lobbes, Steven Royez. 

Un PMA, c'est un lieu à proximité d'un hôpital, où se trouve un médecin généraliste de garde qui accueille les patients potentiellement atteints par le Covid-19 (Coronavirus). "Une fois que le médecin traitant a effectué un premier diagnostic sur un patient, il a trois choix : soit il renvoie le patient chez lui en confinement si les symptômes sont bénins ou qu'il estime qu'un test n'est pas nécessaire à ce stade, soit il envoie le patient au PMA pour réaliser un test Covid-19 parce que l'état de santé le permet, soit il envoie le patient à l'hôpital directement quand c'est nécessaire."

Ce Poste Médical sert donc de "tampon" entre le médecin généraliste et l'hôpital, "pour éviter la saturation des hôpitaux." Attention toutefois : le PMA n'est pas accessible au public, il faut que le médecin généraliste vous y envoie expressément. 

A Lobbes, c'est à la rue de la Station, dans un local de la Mutualité Chrétienne, que le PMA a ouvert samedi. Il s'agit d'une collaboration entre la clinique Saint-Joseph (groupe Jolimont), les médecins généralistes de Thuin-Lobbes-Anderlues qui se relaient pour assurer une garde quotidienne sur place, des Mutualités Chrétiennes qui ont mis un local à disposition et de la commune de Lobbes qui sert de coordinateur pour la logisitique et qui vient en soutien financier. "La santé et la sécurité de nos concitoyens est dans nos missions", précise Steven Royez. "On a donc pris ne charge le matériel médical nécessaire, créé les cloisons, posé les bâches, installé les panneaux indicateurs, etc."

La première réunion de mise en place s'est tenue mardi, et le PMA de Lobbes a ouvert samedi.