Thudinie – Gerpinnes

La zone Germinalt sécurise au mieux les trois grandes marches de la région.

De mai à octobre, les festivités sont nombreuses dans certaines zones avec les week-ends de marches folkloriques. C’est notamment le cas dans la zone de police Germinalt (Gerpinnes, Montigny-le-Tilleul, Ham-sur-Heure-Nalinnes et Thuin).

Trois des plus grandes marches folkloriques de l’Entre-Sambre et Meuse se déroulent dans cette zone : la Sainte Rolende à Gerpinnes, la Saint-Roch à Thuin et la Saint-Roch à Ham-sur-Heure. Lors de ces week-ends, la police met en place toute une organisation pour sécuriser la fête. Il y a une semaine, Gerpinnes fêtait la Sainte-Rolende lors de la Pentecôte. Chaque année, le dispositif policier est important pour l’événement. “L’organisation pour sécuriser la marche Sainte-Rolende est simple. Le dimanche, chaque compagnie marche dans son village, on sécurise seulement les endroits nécessaires”, explique Alain Bal, chef de corps de la zone de police Germinalt.

Le lundi à la Sainte-Rolende est différent des autres marches. Plusieurs moments doivent être sécurisés. Tout d’abord, il y a un dispositif installé comme pour le dimanche, qui sécurise les lieux importants où la chasse passe. L’après-midi, à partir de 15h, le centre-ville est fermé. “Quand je suis arrivée comme chef de corps, je me suis inspiré de Thuin qui ferme la ville avec des barrières.” Pour diminuer le nombre d’effectif, un dispositif passif est mis en place : des barrières sont liées et un steward surveille les lieux. Le centre est totalement fermé le temps de la rentrée.

C’est près de 55 policiers présents à un moment donné. Le soir, les effectifs diminuent au fur et à mesure des heures. Bien sûr, la zone Germinalt demande du renfort pour des équipes qu’ils ne possèdent pas comme les maîtres-chiens ou les motards. Les motards sont présents pour limiter le nombre de véhicule, mais également pour sécuriser les navettes de bus organisées autour de Gerpinnes.

Gerpinnes est l’une des plus grandes marches, les marcheurs sont nombreux ainsi que le public, la zone de sécurité est également très large. À Ham-sur-Heure, le dispositif est différent puisque les compagnies s’entrecroisent dans le village tout au long de la journée. “Les dispositifs mis en place pour un week-end de marche comme la Pentecôte c’est un budget de 45 000 euros.” Sans oublier toutes les autres plus petites marches de village. Les festivités font parties de la ville locale mais c’est une organisation et des effectifs importants pour la zone de police.