À la veille de la rentrée scolaire, il est l’heure pour certaines écoles de présenter leur plan de pilotage pour les 6 prochaines années. C’est le cas de l’école maternelle et primaire de Thuin sur les trois implantations: la Maladrie, Biercée et Waibes.

Après avoir étudié l’école sous différents aspects et grâce à trois indicateurs, il a fallu mener un travail de recherche pour savoir où étaient les points forts et les points faibles de l’école. Selon les points faibles, l’équipe éducative a fixé des objectifs. Ce plan changera fondamentalement la vie de l’école.

L’équipe a choisi des points faibles : le taux de redoublement des élèves, le taux d’absentéisme et l’écart entre l’élève le plus faible et le plus fort. “De là, on a fixé des objectifs concrets qui sont insérés dans le plan de pilotage que nous travaillerons durant 6 ans. Par exemple, on veut diminuer le taux de redoublement. Pour atteindre les objectifs, on a dû fixer définir des stratégies et des actions à mener. Certaines actions sont courtes, et d’autres dureront les 6 années. Si le plan de pilotage est le même pour chaque implantation, les actions sont parfois différentes selon les besoins”, explique le directeur, François Clamot.

L’aménagement de la cour de récréation, la création de cercles de parole, la désignation des médiateurs, favoriser l’entraide entre les élèves, etc. Au total, il y a 132 actions à mener sur 6 ans dont 30 seront réalisées cette année. Les actions comme la médiation scolaire et le cercle de parole font partie de ce qui sera mené dès cette année. Pour chaque projet, il y a un ou deux ambassadeurs désignés parmi l’équipe éducative. Ils vont lancer l’action au sein de l’établissement avec bien sûr l’appui du reste de l’équipe et de la direction.

À la fin des six années, les objectifs devront être atteint afin d’améliorer la qualité de l’établissement scolaire.