Aujourd’hui, Tom et Alexandre (prénoms d’emprunt) ont bien grandi, mais resteront marqués à vie par le comportement pervers de Bernard, une connaissance à l’une des mamans des jeunes garçons. Plus de six ans après les faits, Bernard sera enfin condamné.

Son attitude, en juin 2014, a traumatisé Tom et Alexandre, à peine entrés dans l’adolescence. Ces derniers, en toute confiance, ont été dormir au domicile de Bernard après une soirée. D’ailleurs, ce n’était pas la première fois qu’un des adolescents allait dormir là-bas. Mais cette fois-ci, les choses ont dégénéré.

En pleine nuit, Bernard a tenté d’embrasser, de glisser sa main et tenu des propos éloquents envers Tom. Ce dernier parvient à fuir, s’en allant dormir dans une autre chambre. Suite au départ du jeune garçon, c’est Alexandre qui subit le comportement pervers de Bernard…

De manière courageuse, Tom et Alexandre sont venus ce lundi devant le tribunal correctionnel de Charleroi, espérant sans doute entendre les explications de Bernard. Malheureusement, ce dernier ne s’est jamais manifesté et est jugé par défaut. Tom et Alexandre ont dû se reconstruire seuls. L’un a décroché à l’école tandis que l’autre a trouvé une échappatoire dans le sport. Mais grâce à leur amitié, les jeunes hommes ont surmonté cette épreuve. "Si le jugement avait eu lieu plus tôt, on aurait sûrement pu se reconstruire depuis longtemps. Mais nous avons combattu ce problème à deux", précise Alexandre.

Une peine de deux ans de prison ferme a été requise par la substitut Vanhollebeke. Jugement le 25 janvier 2021.