C'est les menottes aux mains que Laurent G. a comparu devant le tribunal correctionnel de Charleroi ce jeudi, il a été sorti de sa cellule pour entendre son jugement. Avec Toufik H., ils ont été renvoyés devant le tribunal au début de l'année, pour des faits qui datent d'il y a un an.

Totalement saoul, après avoir descendu deux bouteilles de vodka et fumé des joints, Laurent s'était rendu une fin d'après-midi de printemps chez Cédric, à Morlanwelz. Il était accompagné de Toufik: objectif, "lui montrer ce que c'était que leur manquer de respect". Il s'agirait d'un différend concernant une Ford Fiesta, prêtée par Laurent à Cédric, qui lui a été rendue dans un état déplorable. 

Ils lui ont joliment cassé la figure avant de se faire attraper par la police quelques jours plus tard. 

Le juge Davio a estimé que les faits étaient punissables de 30 mois de prison et une amende, mais il a assorti la peine d'un sursis probatoire de 5 ans. "Vous serez ramené en prison avant d'être libéré aujourd'hui", lui a expliqué le juge, pédagogue. "Mais il faudra respecter toute une série de conditions : ne plus commettre d'infractions, ne plus consommer de stupéfiants ni d'alcool, suivre une formation de gestion de la violence, chercher un emploi et répondre à toutes les convocations de la justice. Sinon, vous retournerez derrière les barreaux."

Toufik, qui n'était pas en prison, ne s'est pas présenté. Il écope d'une peine similaire.