Charleroi

Le cours à peine ouvert fait déjà le plein.


Le centre sportif de Trazegnies accueille une nouvelle activité. Désormais, il est possible de suivre des cours de sabre laser. L’instructeur Cédric Quinaut encadre avec calme et pédagogie un groupe de près de 15 participants. “Au départ, je suivais des cours à Tournai chez Luc Delassois. Voyant ma motivation, il m’a proposé de devenir instructeur à mon tour et de dispenser des cours à Charleroi. J’ai suivi son enseignement et me voici dans le hall omnisports de Trazegnies. J’ai trouvé un excellent accueil auprès de la bourgmestre Caroline Taquin qui m’a proposé un endroit adapté à ce sport.”

Si l’activité et le parcours de Cédric peuvent faire penser à Star War, le créateur se défend de reproduire la célèbre série de films. “Je ne veux pas que l’on soit comparé à la saga hollywoodienne. Il s’agit d’un sport à part entière. J’ai pu établir un programme d’apprentissage grâce à ma pratique du kendo notamment. Avec Tournai, Mons et Liège, il manquait une implantation dans le grand Charleroi. Ce que j’aime dans ce sport, c’est le sport en lui-même et l’objet. Il allie la rigueur d’un art martial et le côté fun de la manipulation d’un sabre laser”, explique Luc Delassois.

Même si les cours n’en sont qu’à leurs débuts, le succès est au rendez-vous avec 15 participants et une forte demande encore.

Évidemment, certains viennent par passion pour les films mais très vite Cédric met gentiment les choses au point : “À titre personnel, je suis fan mais lorsque je donne des cours, je demande à chacun de ne pas faire allusion aux films. Nous avons nos propres rituels et nos propres codes. J’apprends aux élèves à manipuler leur sabre laser après s’être échauffé correctement.”

Cédric est aussi capable de fabriquer lui-même un sabre laser quand ceux-ci peuvent pourtant être trouvés dans le commerce à des prix allant de 250 à 900 euros.

Défi a été lancé à la bourgmestre et à l’échevin des Sports Joël Hasselin de suivre les cours.