Le 7 juin 2020, dans un appartement situé rue du Bief du Moulin à Charleroi, Yassine et Mamadou passent la soirée ensemble, avec un ami en commun. La soirée est particulièrement arrosée d’alcool et de cocaïne. Tout se déroule parfaitement bien, jusqu’à une première altercation entre Yassine et Mamadou. « Il a vrillé durant la soirée et s’en est pris à notre ami en commun. Je suis intervenu et il y a eu un échange de coups entre lui et moi, avant que je quitte les lieux », explique le trentenaire.

Du côté de Yassine, le son de cloche est différent et ce serait Mamadou qui lui aurait porté des coups. Les versions des deux hommes ne s’accordent pas non plus sur la deuxième altercation, qui éclate un peu plus tard rue Charleville. À cet endroit, Yassine est victime de 13 coups de couteau avant d’être pris en charge au GHdC.

Poursuivi pour tentative de meurtre, Mamadou jure avoir agi "par crainte pour sa vie" et conteste l’intention d’homicide. "J’allais vers la gare pour prendre mon train quand je l’ai vu face à moi avec un couteau. Je l’ai désarmé avant de le frapper avec le couteau. J’avais peur pour ma vie." Le parquet considère que les rôles sont inversés et que Mamadou est bien l’agresseur armé.

Une peine de 4 ans de prison est requise contre ce dernier. Jugé par défaut, Yassine risque lui une peine de 2 ans de prison pour la première altercation dans son appartement. Jugement le 12 janvier 2022.