Le 15 mai 2020, à Anderlues, Pierre B. était parvenu à pénétrer à l'intérieur d'un bâtiment vide d'occupants. Un voisin ayant constaté sa présence sur les lieux, avait fait appel à la police. Pierre B. avait ensuite été interpellé en possession de deux montres, une tablette Samsung, un iPod et la carte d'identité du propriétaire des lieux. "Il prétend avoir trouvé les objets sur une table dehors. Il explique avoir embarqué les deux montres pour regarder l'heure et l'iPod pour téléphoner. C'est bien connu, on sait téléphoner avec un iPod", avait ironisé Damien Vervaeren, substitut du procureur. 

Pierre était également soupçonné d'avoir injurié les policiers lors d'une intervention, d'avoir détruit une baie vitrée en passant à travers pour fuir la police et pour une tentative de vol avec effraction. 

Le 2 mai 2020, Pierre B. s'était montré violent dans un bus TEC en frappant le chauffeur qui lui avait demandé de sortir vu l'absence de titre de transport. Une fois à l'extérieur, Pierre B. avait lancé une brique dans la vitre du chauffeur. 

Une peine de 4 ans de prison ferme avait été requise contre le prévenu. Ce dernier se trouvait en état de récidive avec une condamnation à 40 mois de prison en juillet 2019 pour vols avec violence. Me Descamps, conseil du prévenu, avait plaidé pour sa part une peine de probation autonome, soulignant le parcours de vie compliqué de son client. "Il a été adopté et a toujours eu ce sentiment d'abandon. Il veut essayer de retrouver le droit chemin dans la vie."

Mais le tribunal correctionnel de Charleroi a condamné Pierre B. mardi à 37 mois de prison ferme.