Charleroi

Une peine de trois ans de prison a été requise mercredi par le parquet fédéral, devant la cour d'appel du Hainaut, contre un Carolo.


L'homme avait été condamné en première instance à une peine de deux ans de prison pour avoir recruté des soldats pour se battre en Syrie aux côtés de groupes terroristes. Le prévenu a demandé son acquittement, arguant qu'il ignorait les desseins des deux jeunes garçons qui s'étaient envolés vers la Turquie depuis l'aéroport de Charleroi. 

Pour le parquet fédéral, il ne fait aucun doute que cet homme a encouragé les deux jeunes à partir combattre l'armée syrienne en avril 2014. "Les deux jeunes ont eu différentes sources de radicalisation mais il les a incités à aller là-bas pour rejoindre des groupes terroristes", a commenté l'avocat général, qui s'appuie sur l'analyse des messages échangés entre eux.

Le prévenu ne cache pas que la situation en Syrie a été évoquée entre fidèles au sein de la mosquée qu'il fréquentait. Il soutient cependant qu'il n'a jamais incité ces jeunes à partir en Syrie pour se battre. "Je ne savais pas qu'ils avaient des contacts avec Jean-Louis Denis. Je me suis fait berner par deux sales gamins", a-t-il commenté.

Il ne conteste pas les avoir déposés à l'aéroport mais il pensait qu'ils partaient en vacances en Turquie. "Je voulais être sur qu'ils étaient bien arrivés en Turquie, sans plus, car je suis curieux", dit-il.

Selon son avocat, il aurait, certes, tenu en public des propos condamnant l'armée syrienne mais il aurait été remis à l'ordre au sein de la mosquée qu'il fréquentait dans la région de Charleroi. "A l'époque, tous les musulmans se montaient le bourrichon contre l'armée syrienne et leur allié russe", a commenté son avocat.

L'arrêt de la cour sera rendu le 16 octobre.