Actuellement, 41 métiers de la construction font face à une pénurie de main-d'œuvre en Wallonie et 3.016 postes sont à pourvoir sur le site internet du Forem, a rappelé son administratrice générale Marie-Kristine Vanbockestal jeudi matin lors d'une conférence de presse au centre de formation de Verviers.

Les inondations, le plan de relance et de reconstruction ont accentué ce besoin de main-d'oeuvre qualifiée. Sur les neuf premiers mois, le Forem a d'ailleurs diffusé 25.869 offres pour le secteur, soit une augmentation de 26% par rapport à la même période de l'année dernière. Les électriciens, les menuisiers, les maçons, les chefs de chantier et les couvreurs constituent les métiers les plus demandés.

Pour palier ce besoin, toute une série d'actions vont être lancées, dont des "super jobdays" destinés à mettre en contact direct demandeurs d'emploi et sociétés, sorte de "Tinder de l'emploi", selon les mots de Christie Morreale.

C'est à Liège qu'aura lieu le premier d'entre eux, le 12 octobre. Les autres journées se tiendront le 13 octobre à Verviers, le 14 octobre à Libramont-Chevigny, le 19 octobre à Mons, le 21 octobre à Charleroi, le 22 octobre à Namur et le 26 octobre dans le Brabant wallon. Pour les deux premiers, 64 entreprises et 330 candidats ont déjà validé leur participation.

Le Forem a par ailleurs indiqué qu'il allait ouvrir plus de 1.000 places dans ses centres de formation et de compétence d'ici la fin de l'année.