Steven Daubioul devra répéter ses gestes criminels dans les décors installés à la police fédérale

Meurtre, assassinat, viol, pédophilie : Steven Daubioul, alias le tueur du 20 juin, aura exploré les tréfonds de la criminalité avant de se faire pincer par la police fédérale de Charleroi. Ce lundi 30 juin, il sera amené à reproduire les gestes qui l’ont amené à tuer Concetta Tarabella en 2005 et Emilia Liétard en 2013.

À chaque fois, à la date du 20 juin… Pour des raisons de sécurité, la reconstitution s’effectuera dans les locaux de la police fédérale où des décors ont été installés pour recréer l’ambiance de l’immeuble de la rue Chausteur à Lodelinsart, où les crimes ont été commis et où Daubioul habite depuis sa plus tendre enfance. Si Steven Daubioul a pu être interpellé en octobre dernier, c’est grâce à son ADN.

Emilia Liétard , une ancienne coiffeuse de 67 ans, a été poignardée le 20 juin 2013 sur le seuil de son appartement. Et avant de mourir, la malheureuse a eu le temps de glisser à son voisin de palier : "C’est un jeune homme du voisinage…" Tous les hommes du bloc ont donc été invités à se soumettre à un test ADN. Et là, surprise : le nom de Steven Daubioul ressort, non seulement pour Emilia Liétard, mais aussi pour Concetta Tarabella, retrouvée morte dans son appartement huit ans plus tôt. Après avoir nié, le suspect de 28 ans est finalement passé aux aveux.

Mais les enquêteurs n’étaient pas au bout de leurs surprises : sur son GSM, ils ont retrouvé une vidéo de viol, le mettant en scène avec un garçonnet de 5 ans qu’il gardait de temps en temps. On a aussi appris que Daubioul monnayait des relations sexuelles avec des hommes.

Et en février dernier, le corps de Martine Vandeput, retrouvée morte dans le même immeuble en juin 2010, a été exhumé.

Et l’autopsie a démontré qu’elle avait bien été victime d’un crime. Ce fait, Steven Daubioul le nie formellement. Il ne sera donc pas reconstitué ce lundi. Quelques devoirs d’enquête devront encore être exécutés après cette reconstitution. Avant un procès d’assises qui se tiendra probablement au début de l’année 2015.