Poursuivi pour entrave méchante à la circulation, mise hors d’usage d’un véhicule et rébellion sur quatre policiers, Ugur n’avait aucun souvenir des faits.

Le 25 octobre 2018, à Gilly, Ugur s’était emporté sur Marine à cause d’un banal coup de klaxon de la part de la conductrice. "Il roulait très lentement et a reçu un coup de klaxon", précisait le parquet de Charleroi, se basant sur les témoignages recueillis pendant l’enquête. Ugur n’avait pas apprécié la réaction de la conductrice et la prenait en chasse, en adoptant par la même occasion une conduite dangereuse.

Ugur était parvenu à rattraper Marine pour lui bloquer la circulation et donner plusieurs coups de pied dans sa voiture.

Son interpellation par les forces de l’ordre a été compliquée. Ugur s’est rebellé sur quatre policiers.

Compte tenu de son état, une expertise psychiatrique avait été ordonnée et avait confirmé l’existence d’un trouble mental au moment des faits et lors de cette expertise. Comme requis par le parquet sur base de l’article 71 du Code pénal, Ugur sera interné.