Pour rappel, le procès Hakimi-Pauwels a concerné plusieurs prévenus poursuivis pour de multiples vols avec violence perpétrés entre 2015 et 2017 dans le Hainaut et le Brabant wallon. L’affaire de grand banditisme avait fait grand bruit par l'arrestation de Stéphane Pauwels, alors omniprésent sur RTL-TVI, pendant l'été 2018. Ce dernier avait écopé, devant le tribunal correctionnel de Charleroi, de 30 mois avec sursis de cinq ans pour avoir été le co-auteur d'un vol perpétré dans une villa à Lasne en mars 2017, et pour détention de cocaïne. Farid Hakimi, considéré comme le chef de l’association criminelle active dans les vols avec violence, avait écopé de 17 ans de prison ferme, le 9 avril dernier, lors du procès en appel devant la Cour d'appel de Mons.

Lors du procès, de nombreux prévenus avaient plaidé l’irrecevabilité des poursuites à cause du comportement inadmissible de Ludovic N., chef d’enquête au sein de la PJF de Mons et qui avait noué une relation avec la compagne de Marwane Hammouda.

L’ex-enquêteur a violé le secret professionnel en divulguant des informations à la compagne de Marwane Hammouda dont il était tombé fou amoureux, selon le parquet fédéral. Entre mars et décembre 2018, Ludovic N. avait notamment échangé plus de 7000 messages avec cette dernière, l’informant d’opérations policières et de détails sur la vie privée de Marwane Hammouda afin de provoquer la rupture du couple.

Une peine de 3 ans de prison avait été requise contre Ludovic N, pour avoir trahi la confiance de tous et mis en péril le dossier Hakimi-Pauwels. Compte tenu de la gravité des faits, le tribunal a rejeté la demande de suspension du prononcé plaidée par la défense. À la place, Ludovic N. obtient un sursis simple de 5 ans.