Le budget 2020 du Hainaut sera à l’équilibre. Mais l’avenir est incertain.


À dotation inchangée, le Hainaut n’a qu’une seule et unique solution pour absorber le transfert du financement de ses trois zones de secours d’ici 2024 : sacrifier certaines de ses politiques, sous peine de mettre ses comptes dans le rouge ou de devoir augmenter la fiscalité, ce qui n’est pas à l’ordre du jour de la mandature.

Au conseil provincial, le collège vient de présenter son projet de budget pour 2020 : il est à l’équilibre, avec un boni de 31.000 euros à l’exercice après prélèvements. "En dix ans, la rigueur budgétaire imposée en Hainaut a permis de réduire les dépenses de fonctionnement et le coût des structures tout en préservant une capacité de soutenir des projets nouveaux", explique le député provincial Serge Hustache (PS) en charge des Finances. "En dépit des décisions unilatérales de réduction du Fonds des Provinces et de mise en œuvre de dépenses nouvelles, les Provinces sont les seuls niveaux de pouvoir à préserver des situations saines et stables. Cela ne justifie pas qu’elles deviennent la solution à tous les problèmes de financement public."

Dans sa déclaration de politique régionale, la nouvelle majorité wallonne a annoncé des mesures qui vont donner d’une part un bol d’air aux communes, en les soulageant de leurs contributions aux services d’incendie, et d’autre part du pouvoir d’achat aux citoyens avec une réduction de leur précompte immobilier à hauteur de 100 euros par an. Si c’est une bonne chose, les provinces ne veulent pas être les seules à payer l’addition. En Hainaut, la facture s’élève à 81 millions d’euros pour les zones de secours… sur un budget d’un peu moins de 626.

Cette année, la Province a revu sa dotation à la hausse de 0,7 million, ce qui n’empêche pas le soutien à des politiques innovantes notamment au profit des communes. "Mais le fédéral doit aussi assumer ses responsabilités", insiste le député provincial PS Pascal Lafosse. "Il doit légalement assurer 50 % du financement des zones… il en est à 18 %".

C’est le 28 novembre que le budget 2020 du Hainaut sera définitivement adopté. Préalablement, il sera discuté en commission et en séance publique.