Découverte macabre mardi dans la journée, sur les quais de Sambre de Marchienne-au-Pont: des dizaines de pigeons, morts ou agonisants, parfois baignant dans leur propre sang. "Nous avons été avertis par le groupe citoyen du bien-être animalier de Courcelles, on a immédiatement envoyé un véhicule d'intervention sur place", explique Franck Lorigiola, de l'asbl Au Bonheur de Vica, un refuge pour oiseaux agréé par la Région wallonne. 
© Au Bonheur de Vica ASBL

Et là, c'est l'horreur. "C'est une femme de la région, avec son enfant, qui a découvert la scène : l'enfant est toujours en état de choc, et il y a de quoi. Nos bénévoles aussi sont choqués. On a trouvé des dépouilles de pigeon, notamment des femelles, et un peu plus loin dans les pilasses de béton du pont, des nids avec des poussins morts de froid sans personne pour les couver."

Neuf cadavres ont été ramenés au refuge, durant la nuit. "Ils ont été empoisonnés, c'est le plus probable : on a trouvé des grains rouges dans les becs ensanglantés de certains oiseaux. C'est vraiment un acte barbare, et on ne compte pas en rester là. C'est cruel ce qui est arrivé à ces pauvres animaux, qui sont pourtant des êtres sociaux et gentils. Qui a fait ça? Le mystère reste entier." 

© Au Bonheur de Vica ASBL

Contactée, la Ville de Charleroi indique également avoir été mise au courant mardi soir de la situation, et affirme n'avoir rien à voir dans l'hécatombe de pigeons. "Peut-être une action malveillante? La Ville de Charleroi ne procède pas de la sorte, jamais."

L'asbl Au Bonheur de Vica retournera ce mercredi sur les quais de Sambre pour inspecter les autres ponts de la Sambre, a-t-elle déjà annoncé. "Pour enlever ce qui pourrait être dangereux pour les autres pigeons voire même l'ensemble des animaux..."

© Au Bonheur de Vica ASBL