Il se retrouve aux soins intensifs après avoir bu l’équivalent d’1,5 L d’alcool.

Depuis quelques jours, les défis se multiplient sur Facebook. Le dernier à la mode c’est le challenge sur l’alcool. Le but est de faire une vidéo en buvant 4 verres à shot d’alcool et d’ensuite nominer 4 autres personnes pour qu’ils relèvent le défi à leur tour. Le challenge doit être réalisé en 24 heures sinon la personne doit payer un resto à l’autre. Une grande chaîne s’est formée en très peu de temps. Certains le font raisonnablement, d’autres avec excès.

C’est le cas de ce Carolo qui, en réalisant le défi, a bu cul sec l’équivalent d’une bouteille d’1,5 litre de liqueur à 30 degrés. C’est ce que l’on appelle le Binge Drinking : boire beaucoup d’alcool en très peu de temps. La personne s’est donc rapidement retrouvée aux soins intensifs de l’hôpital civil Marie Curie. Elle est actuellement dans le coma et est ventilée comme un patient atteint du Covid 19.

"Si l’on pouvait éviter ce genre de cas, cela soulagerait le personnel médical. Il faut faire preuve de civisme et ne pas tomber dans l’excès", explique le responsable communication de l’ISPPC. Ce type de comportement est problématique, et particulièrement dans le contexte actuel. Le patient hospitalisé à cause d’un excès d’alcool, c’est un lit utilisé aux soins intensifs pour quelque chose qui aurait pu être évité. Heureusement, les soins intensifs de l’hôpital Marie Curie ne sont pour l’instant pas submergés, mais cela pourrait le devenir. Quatre lits sont actuellement utilisés, contre 17 la semaine dernière.

Le personnel médical est sur le pont depuis maintenant 7 semaines et souhaiterait que ce genre de cas soit évité. Pour l’instant, les hôpitaux se préparent à une nouvelle vague. "Les soins intensifs classiques augmentent. Les personnes arrivent aux urgences avec des symptômes aggravés car ils n’ont pas osé venir plus tôt. On a eu beaucoup d’AVC par exemple. Et cela augmentera encore après le déconfinement. Il y aura peut-être aussi une deuxième vague de Covid-19."

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé et peut engendrer des accidents, un coma ou encore un décès. Ce défi lancé sur Facebook qui ne devait être qu’un divertissement pendant cette période de confinement s’avère finalement très dangereux et non sans conséquences. Ce cas le prouve.