Avec sa compagne allemande Corinna, Noé - de la région de Charleroi - s'est installé à Barcelone, en Espagne. Ensemble, ils ont décidé de quitter le monde de la grande distribution pour l'une, la presse pour l'autre, afin de lancer Terra Social Food. Il s'agit d'un "food delivery service": le couple cuisinera des petits plats (sains, avec des produits locaux) dans une cuisine avant d'aller les livrer aux clients.

Mais il y a un twist solidaire: chaque plat commandé permettra aussi de cuisiner des repas, type soupe populaire, pour les SDF et réfugiés de Barcelone. Une seconde tournée sera effectuée après la livraison des commandes pour les repas solidaires. Cinq repas achetés = un repas offert, c'est la formule proposée.

"La crise sanitaire et les flux migratoires ont eu de graves conséquences sociales, notamment sur les jeunes, les femmes, les réfugiés et plus récemment les personnes qui ont perdu leur emploi", écrivent-ils. "Cette dégradation du climat économique et sociale est l'opportunité d'une transformation basée sur les alternatives sociales, locales et solidaires."

Des partenariats avec le tissu associatif local, à Barcelone, sont déjà noués pour la distribution des repas solidaire et le couple a sa cuisine, ses machines et chambres froides. Mais ils cherchent un coup de pouce financier : via KissKissBangBang (FR) ou Goteo (ES), ils cherchent à réunir 16.000€ pour acheter du matériel de cuisine, se créer un stock et acheter du packaging écologique pour se débarrasser du plastique.